le-paiement-en-liquide-plafonne-a-1-000-euros-a-partir-du-1er-septembre-2

Le paiement en liquide plafonné à 1 000 euros à partir du 1er septembre

A partir du 1er septembre 2015, il ne sera plus possible de payer en liquide au-delà de 1 000 euros. Cette disposition est censée entraver le financement des activités terroristes. Explications.

Acheter une voiture d’occasion avec du liquide sera bientôt difficile… Selon un décret publié le 27 juin au Journal officiel, les paiements en espèces (pièces et billets) ne pourront pas dépasser 1 000 euros à partir du 1er septembre 2015.

Plus exactement : le plafond de paiement pour les personnes physiques ou morales résidant en France sera de 1 000 euros, alors qu’il était jusqu’alors de 3 000 euros. Ce plafond s’appliquera aux transactions avec des professionnels, mais non aux paiements effectués entre particuliers.

Par ailleurs, les non-résidents pourront effectuer des paiements en liquide sur le territoire français allant jusqu’à 15 000 euros.

Lutter contre le financement du terrorisme

Ce changement de plafond des paiements en liquide est justifié par le gouvernement par la lutte contre le financement du terrorisme.

Le ministère de l’Economie a indiqué que cette mesure avait pour but de « limiter la part des transactions anonymes dans l’économie qui peuvent correspondre à des actions de fraude, de blanchiment, voire de financement du terrorisme« .

D’après un document de communication officiel du gouvernement sur ce sujet, « la circulation d’une trop grande quantité d’espèces, et plus généralement de moyens de paiement à usage anonyme, limite la traçabilité des paiements et les facultés de lutte contre le financement du terrorisme ».

D’autres mesures de sécurité à venir

D’autres dispositifs relatifs à la lutte contre le financement du terrorisme entreront en vigueur le 1er janvier 2016. Notamment :

  • une pièce d’identité sera exigée pour toute opération de change dont le montant excède 1 000 euros,
  • toutes les opérations de dépôts et de retraits d’espèces de plus de 10 000 euros (cumulés sur un mois) seront signalées par les banques à Tracfin (un service de renseignement rattaché au Ministère des Finances).

Partager Tweeter Envoyer Partager