Le Pays de Galles remporte les Six Nations alors que l’Écosse bouleverse la France

Le Pays de Galles a remporté les Six Nations vendredi après que l’Écosse ait battu une France «déçue» 27-23 pour sa première victoire à Paris depuis 1999.
Les Bleus devaient marquer quatre essais ou plus et gagner d’au moins 21 points pour empêcher le Pays de Galles de remporter le titre, mais il a perdu lorsque l’ailier écossais Duhan van der Merwe a marqué cinq minutes après le temps additionnel.
Les deux équipes ont terminé avec 14 hommes après l’expulsion du demi-mouche écossais Finn Russell avec 10 minutes à jouer et le remplaçant français Baptiste Serin a reçu un carton jaune trois minutes plus tard.
«C’est une énorme déception. Nous avons beaucoup donné en neuf semaines », a déclaré le capitaine Charles Ollivon à France Télévisions.
«Nous continuerons à travailler, nous savons d’où nous venons, nous allons retourner au travail. Cela nous aidera à grandir », a-t-il ajouté.
L’entraîneur écossais Gregor Townsend était sans une foule de joueurs anglais avec le match en dehors de la fenêtre de test et a perdu le n ° 8 Matt Fagerson à la veille du match en raison d’une blessure à la cheville.
«Je suis tellement fier de l’équipe. Ils sont venus ici avec un peu d’adversité sans notre équipe complète, une blessure à l’un de nos partants, un carton jaune, un carton rouge, nous avons dû revenir contre une très bonne équipe », a déclaré Townsend à la BBC.
«Mais ils ont fait preuve de courage, d’efforts, de solidarité et d’habileté pour gagner. Une belle fin à une saison très prometteuse pour nous », a-t-il ajouté.
Le match avait été reporté après qu’une épidémie de Covid-19 dans le camp français ait provoqué un report en février.
Alors que la pluie tombait au Stade de France, Brice Dulin a montré l’intention de son équipe en prenant un alignement rapide à l’intérieur de ses cinq mètres en 60 secondes.
Après neuf minutes, Romain Ntamack a ouvert le score avec un penalty mais les visiteurs ont dominé le quart d’heure suivant. Le contrôle et la patience des visiteurs ont été récompensés après 15 minutes alors que van der Merwe se faufilait après deux sélections précédentes.
Russell s’est converti avant d’ajouter une pénalité pour une avance de 10-3 après 20 minutes alors que les hommes de Townsend contrôlaient intelligemment le territoire avec des coups de pied délicats tandis que la France faisait cinq erreurs de manipulation précoces dans des conditions graisseuses.
Lorsque l’averse s’est brièvement arrêtée, les hommes de Galthie ont pris la main.
Ntamack a réduit l’écart à quatre points avec une pénalité avant que les hôtes ne prennent la tête.
Après une quatrième mêlée à l’intérieur du territoire écossais, Antoine Dupont retrouve Damian Penaud sur l’aile droite. Il passa à l’intérieur vers Dulin qui se glissa. Ntamack a inscrit les points supplémentaires pour porter le score à 13-10 avant que les choses ne s’aggravent pour l’Écosse lorsque le capitaine Stuart Hogg a reçu un carton jaune pour infraction au ruck.
La France a démarré la seconde mi-temps à merveille et a profité de l’homme supplémentaire alors que la pluie s’arrêtait à nouveau. Leur pression a payé après 46 minutes alors que Penaud a marqué un bel effort individuel après un chip and chase et un joli déchargement de Virimi Vakatawa.
Hogg est revenu alors que Russell réduisait l’écart à cinq points avec une pénalité après 53 minutes avant que les visiteurs ne campent à l’intérieur du territoire français avec le chronomètre pour remporter le titre du Pays de Galles.
Les Bleus espèrent un titre a pris un coup avec un quart du match à gauche alors que le talonneur remplaçant Dave Cherry a plongé d’un maul roulant pour un troisième essai en cinq tests.
Russell a réussi avec une conversion difficile et l’Écosse menait 20-18 avant que l’élan ne revienne en faveur de la France.
Ntamack a trouvé un contact profond en territoire écossais avant que Swan Rebbadj n’ouvre son compte international, passant d’un jeu de phase serré. Ntamack a raté la conversion, faisant 23-20 du côté local avec un quart d’heure à jouer.
Ils avaient encore besoin d’un quatrième essai et de 18 points dans les 10 dernières minutes, mais semblaient avoir reçu un coup de main lorsque Russell, qui joue le rugby de son club avec le Racing 92 de Paris, a enfoncé son coude dans le cou de Dulin en essayant de repousser l’arrière latéral français et a reçu un carton rouge.
Mais la France a également été réduite à 14 hommes peu de temps après lorsque le demi de mêlée remplaçant Serin a reçu un carton jaune deux minutes après son entrée en jeu.
L’Écosse a terminé le plus fort et a couronné une démonstration courageuse avec van der Merwe réclamant son deuxième essai envoyant son équipe quatrième du tableau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *