le-pret-relais-comment-je-dois-my-prendre-2

Le prêt relais, comment je dois m'y prendre ?

Coup de coeur ! J’ai trouvé l’appartement de mes rêves ! Problème : je suis déjà propriétaire de mon logement. Et je n’ai pas les moyens de payer deux maisons, avec les impôts et les frais qu’ils supposent. Mon banquier me propose un crédit-relais gagé sur la valeur de mon logement actuel.

Dans ma recherche de crédit immobilier pour acheter mon nouvel appartement, mon banquier pourrait me proposer un crédit-relais. D’une durée de un ou deux ans, il est utile à une seule condition : que j’arrive à vendre le logement que je cherche à quitter. En effet, le prêt-relais me permet d’avoir la somme nécessaire à mon nouvel achat que je rembourserai une fois mon premier appartement vendu. Le montant du prêt-relais correspond à 60% – 70% du prix que j’espère retirer de la cession. Pour éviter les mauvaises surprises, mieux vaut demander une estimation de mon bien à mon notaire ou un agent immobilier.

Le prêt-relais est un crédit immobilier classique, composé d’un capital emprunté, d’intérêts à rembourser, de mensualités… Si elle dépasse rarement deux ans – je dois donc me débarrasser de mon appartement pendant ce temps -, la durée du prêt-relais peut varier. Plus la vente est rapide, plus je devrai rembourser rapidement. Je préfère ça : j’ai dû prendre un second crédit pour compléter le prêt-relais et acheter mon nouveau logement ! Avec mes revenus, je n’aurai pas pu tenir longtemps avec deux remboursements sur le dos. Et ce n’est pas le moment de me fâcher avec mon banquier !

Les avantages du prêt-relais

Avantage n°1 : la flexibilité pour le remboursement des intérêts

  • Je peux choisir de rembourser mes intérêts en plusieurs mensualités, au fur et à mesure,
  • Je peux aussi prévoir de rembourser ensemble intérêts et capital, dès que j’ai vendu mon appartement.

Avantage n°2 : en choisissant un prêt-relais, je n’ai pas besoin d’attendre pour emménager dans mon nouveau logement.

Bien sûr, je dois assurer un voire deux crédits, mais ça vaut sûrement mieux que de payer un loyer qui ne me rapporte rien si la vente s’éternise.

Quels sont les risques du prêt-relais ?

Risque n’°1 : je risque d’avoir deux prêts à rembourser.

En général, le crédit-relais est couplé avec un crédit immobilier classique à long terme. Plus rémunérateur pour ma banque, je bénéficie aussi de cette combinaison si je n’ai pas assez de cash. Ainsi, les deux prêts doivent permettre le coût total de mon acquisition.

Risque n°2 : je suis tributaire du marché immobilier.

Si je ne parviens pas à vendre mon logement pour rembourser le crédit-relais, je risque d’avoir des gros problèmes. Mon banquier n’acceptera certainement pas de prolonger indéfiniment la durée du prêt. Et si je ne rends pas l’argent, je peux finir devant le tribunal ou sur le fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers tenu par la Banque de France.

Partager Tweeter Envoyer Partager

  • Immobilier
  • Propriétaire
  • Crédit immobilier