Le principal allié de Macron admet la panique de la France face au déploiement du vaccin «pas assez d’investissements» | Monde | Nouvelles

Vaccin: la France «  n’a pas bloqué la distribution  » affirme Beaune

Pendant ce temps, le gouvernement français a averti que la situation du COVID-19 dans 10 départements régionaux, dont celui qui contient Paris, est «préoccupante». Selon le site Web Our World In Data, seulement 6,25 doses de vaccin contre le coronavirus pour 100 personnes ont été administrées dans l’UE, contre 27,34 au Royaume-Uni.

En France, le chiffre est de 5,88 – encore plus bas que la moyenne à l’échelle du bloc.

La situation a été exacerbée par la nouvelle qu’AstraZeneca ne sera pas en mesure de livrer toutes les doses promises au deuxième trimestre de l’année, alors que le vaccin de Janssen devrait arriver en mai et non en avril.

M. Macron lui-même avait déjà attisé la controverse en affirmant que le jab d’AstraZeneca, développé en collaboration avec l’Université d’Oxford, était «quasi-efficace» pour les plus de 65 ans.

Emmanuel Macron et Clément Beaune (Image: GETTY)

Le ministre français de la Santé, Olivier Veran (Image: GETTY)

M. Beaune, secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, a déclaré à l’émission d’actualité française 4 Vérités: «Concernant AstraZeneca, quand il y a eu des retards de livraison annoncés il y a quelques semaines, c’est de cela dont on parle.

«Entre février et mars, il y a quelques retards de livraison.

«Ce qui a été annoncé au premier trimestre pour la France et pour l’Europe sera respecté.

JUST IN: Brexiteer avertit Sunak que «  les augmentations d’impôts se retourneront terriblement contre eux  »

Clément Beaune est le ministre français des Affaires européennes (Image: GETTY)

Nous n’avons pas assez investi, sans doute

Clément Beaune

«Pour le deuxième trimestre, il y a des retards de livraison qui étaient connus depuis quelques semaines et qui sont maintenant confirmés.»

Interrogé sur les raisons de cette situation, M. Beaune a ajouté: « Parce que nous n’avons pas assez investi, sans aucun doute, dans la production et le développement de vaccins.

«C’est donc un retard industriel et il faut rattraper son retard.

«Le problème que nous avons aujourd’hui est un problème de production et de livraison.

NE MANQUEZ PAS
Elon Musk a blâmé le Brexit pour le snob de l’usine Tesla, mais il n’a peut-être pas raison [INSIGHT]
Londres a exhorté à devenir «  Singapour  » en tant qu’UE «  en violation de l’OMC  » [REVEALED]
Macron déchiré par un eurodéputé français après le vaccin britannique [EXCLUSIVE]

Porte-parole du gouvernement français Gabriel Attal (Image: GETTY)

Statistiques de Our World In Data (Image: Our World In Data)

«Sept millions de doses seront arrivées en France fin février.

«Nous allons plus que doubler ce nombre d’ici la fin du mois de mars et nous atteindrons 35 millions de doses en avril.»

Pour inverser la tendance, il est essentiel de compenser autant que possible les retards, a souligné M. Beaune.

Il a ajouté: «C’était le cas de Pfizer: nous avons rattrapé ces retards, nous avons augmenté les capacités de livraison dans les semaines à venir. Pour Moderna, c’était pareil.

Comparaison des taux de réussite du vaccin contre le coronavirus (Image: Express)

M. Bueane parlait à un moment de préoccupation croissante concernant la situation du COVID-19 dans son propre pays.

S’exprimant après la réunion du Cabinet d’aujourd’hui, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a déclaré que le gouvernement était prêt à prendre des mesures supplémentaires pour limiter les infections.

Il a expliqué: «La situation se détériore et c’est une source d’inquiétude dans une dizaine de départements régionaux et certaines régions nécessitent des mesures rapides et fortes.

« Nous avons montré dans des régions comme la Moselle et les Alpes-Maritimes que, lorsque la situation l’exige, nous pouvons agir rapidement. »

Vaccinations contre le coronavirus en direct (Image: Express)

La région côtière méditerranéenne des Alpes-Maritimes autour de Nice a annoncé lundi un verrouillage partiel au cours des deux prochains week-ends.

M. Attal a déclaré que le gouvernement faisait tout ce qui était en son pouvoir pour éviter un nouveau verrouillage national.

Le ministre de la Santé Olivier Veran s’est rendu aujourd’hui dans le port nord de Dunkerque pour discuter des mesures visant à ralentir le taux d’infection.

La France a résisté à un nouveau verrouillage national pour contrôler des variantes plus contagieuses, espérant qu’un couvre-feu en vigueur depuis le 15 décembre puisse contenir la pandémie.

(Reportage supplémentaire de Maria Ortega)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *