Le tunnel sous la Manche subit une baisse de trafic alors que les propriétaires français ressentent le pincement de Covid | Politique | Nouvelles

GetLink, qui possède et exploite le tunnel sous la Manche, a révélé que le trafic de passagers avait chuté de 72% d’une année sur l’autre de janvier à mars, et que le trafic de camions avait chuté de 21%. Les données publiées dans son rapport trimestriel révèlent que 114282 voitures et 305103 camions ont traversé le tunnel au premier trimestre 2021.

Cela est comparé à 412 634 voitures et 387 248 camions au cours de la même période l’année dernière avant que le COVID-19 ne ravage l’Europe.

Les revenus de la société de janvier à mars ont également chuté de 33% à 134 millions de livres sterling, contre 178 millions de livres sterling.

Les revenus générés par les services de navette de la société française entre Folkestone et Calais ont également chuté de 34%.

Europorte, l’unité de train de marchandises de Getlink, a été la seule division à avoir connu une croissance de 4% sur la période.

Mais dans l’ensemble, le fret ferroviaire transmanche a connu une réduction de 10% du nombre de trains en raison des perturbations du Brexit.

Les chefs d’entreprise ont blâmé la mise en œuvre des restrictions COVID-19 par les gouvernements britannique et européen et les nouvelles mesures douanières post-Brexit.

Yann Leriche, directeur général de GetLink, a déclaré: «La baisse des revenus reflète les restrictions de voyage mises en place par les autorités et l’adaptation du marché du fret aux nouvelles formalités douanières post-Brexit.

«Nos équipes travaillent activement à la réouverture de la frontière pour les touristes et à l’accélération de la transformation de l’entreprise vers de meilleures performances opérationnelles, financières et de développement durable.»

LIRE LA SUITE: « Pas un étreignant de lapin! » La remarque hilarante de Boris au sommet sur le climat de Biden

Les chefs sont également en pourparlers avec les gouvernements français et britannique sur la fourniture d’un soutien supplémentaire pour le surmonter jusqu’à ce que les restrictions de voyage soient levées.

Paris a déclaré hier soir son intention de lever les limites des déplacements intérieurs en mai, tandis que la campagne de vaccination progressait en Grande-Bretagne.

Dans le même temps, la Grande-Bretagne a assoupli les contrôles aux frontières des véhicules transportant des marchandises vers l’Union européenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *