Les craintes terroristes alimentent la montée de l’extrême droite française

Jean-François Ricard, premier procureur antiterroriste français, a déclaré que «les paroles prononcées par l’agresseur» au moment du coup de couteau indiquaient qu’il s’agissait d’une attaque terroriste. Il n’a pas spécifiquement confirmé les informations selon lesquelles l’attaquant aurait crié «Allahu Akbar», ou Dieu est grand, en arabe.

L’Agence France-Presse, l’agence de presse, a rapporté que les publications sur les réseaux sociaux de l’agresseur, identifié uniquement comme Jamel, étaient souvent consacrées à des dénonciations de l’islamophobie en France et à des attaques contre d’éminents commentateurs de droite, dont Eric Zemmour, l’auteur du best-seller «The French Suicide».

Plus récemment, ces messages ont été dominés par des versets du Coran. Quelques jours après la décapitation il y a six mois d’un enseignant, Samuel Paty, qui avait montré des caricatures du prophète Mahomet à une classe sur la liberté d’expression, l’assaillant s’était joint à une campagne intitulée «Respectez Mohammed, prophète de Dieu», a rapporté l’agence.

Il n’était pas clair, au début d’une enquête policière de grande ampleur, si l’homme, qui vivait à Rambouillet, avait agi seul. Plusieurs incidents terroristes récents ont impliqué des individus auto-radicalisés qui se sont révélés difficiles à retracer pour les autorités françaises.

Le président Emmanuel Macron a réagi au meurtre en promettant de lutter contre le «terrorisme islamiste». Avant le meurtre, il avait promis dans un entretien avec Le Figaro de recruter 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires, reflet de sa détermination à faire respecter «le droit à une vie paisible». Cette phrase a été rapidement ridiculisée après le coup de couteau.

«Une vie paisible, Emmanuel Macron?» Guillaume Peltier des Républicains de centre-droit a écrit sur Twitter, accusant le président de «renoncement inexcusable au courage et à l’action». Quant à Mme Le Pen, elle a été catégorique: « La France ne peut plus supporter cela. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *