Les essais nucléaires français ont contaminé 110000 dans le Pacifique, selon une étude

Le 41e test a eu lieu au-dessus de l’atoll de Mururoa le 17 juillet 1974, lorsque le nuage atomique a pris une trajectoire différente de celle prévue. Quelque 42 heures après le test portant le nom de code Centaur, « les habitants de Tahiti et des îles environnantes du groupe Windward ont été soumis à des quantités importantes de rayonnements ionisants », indique le rapport.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *