Les opérateurs télécoms français lancent la 5G à Paris dans les semaines à venir

Les quatre opérateurs de réseau français ont convenu d’une charte mise à jour avec la mairie de Paris, qui permettra le lancement de la technologie 5G dans la capitale française dans les semaines à venir, a déclaré la municipalité locale dans un communiqué.

Cet accord fait suite à la conclusion d’un processus de consultation lancé fin 2020 par la maire de Paris, Anne Hidalgo, visant à recueillir les retours du public sur des sujets tels que les enjeux environnementaux et sanitaires liés aux déploiements 5G.

L’accord a été signé par les opérateurs locaux Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR.

Le nouveau pacte prévoit la limitation de l’exposition aux ondes radio, l’information et la transparence sur l’installation des antennes 5G ainsi que le suivi de l’impact environnemental des déploiements 5G dans la ville.

«Cette nouvelle charte est le fruit d’un travail entamé à l’automne avec l’organisation d’une conférence citoyenne métropolitaine sur la 5G. Ses 21 recommandations ont été présentées au conseil de Paris en décembre. Ils vont dans le sens d’une meilleure information des citoyens sur les impacts de la 5G et des différents usages du numérique, de meilleures pratiques pour la récupération et le recyclage des terminaux, d’une réflexion sur les usages «  intelligents  » de la 5G, et d’une meilleure information sur les règles de gestion des données personnelles », indique le communiqué.

La ville de Paris s’est engagée à fournir aux Parisiens une information complète et transparente sur les impacts de la téléphonie mobile et de la 5G en publiant les rapports des agences nationales compétentes ainsi que les informations fournies par les opérateurs.

La France comptait un total de 19 938 sites autorisés pour la 5G au 1er février, dont 9 426 étaient déclarés techniquement opérationnels par les opérateurs de téléphonie mobile, a récemment rapporté l’agence française du spectre ANFR.

L’agence précise que tous ces sites 5G ont été autorisés sur des sites existants, déjà utilisés par les technologies 2G, 3G ou 4G.

L’agence note également que selon les informations fournies par les opérateurs mobiles locaux, 48,9% des sites autorisés sont techniquement opérationnels.

En France, les opérateurs mobiles fournissent actuellement des services 5G via trois bandes de fréquences.

Au total, 4 413 sites sont autorisés dans la bande 700 MHz (Free Mobile), dont 6 274 sont déjà techniquement opérationnels. Par ailleurs, l’ANFR a indiqué que 5 678 sites sont autorisés dans la bande 2 100 MHz (Bouygues Telecom, Orange et SFR), mais 3 159 sont techniquement opérationnels.

Parallèlement, 4 775 sites sont autorisés dans la nouvelle bande 3,5 GHz (Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR), dont 1 624 sont déclarés techniquement opérationnels.

Orange a déjà activé la 5G dans 160 villes du pays, a récemment déclaré le PDG de l’opérateur Stéphane Richard dans une interview au journal local Jornal du Dimanche. Certaines des premières villes couvertes par le réseau 5G d’Orange sont Marseille, Nice, Le Mans et Angers.

Free Mobile, filiale d’Iliad, a lancé des services commerciaux 5G dans le pays en décembre.

En décembre 2020, Bouygues Telecom a initialement lancé la 5G dans 20 villes de France. Certaines des villes couvertes par le réseau 5G de l’entreprise sont Lyon, Nice, Cannes, Montpellier, Avignon, Reims, Le Havre, Toulon, Dijon, Villeurbanne, Le Mans, Aix-en-Provence, Boulogne-Billancourt, Metz, Versailles, Saint Denis, Argenteuil, Rouen, Montreuil et Nancy.

Parallèlement, SFR avait initialement lancé son réseau commercial 5G à Nice en novembre.

Parmi les grandes villes couvertes par le réseau 5G de SFR figurent Bordeaux, Marseille, Aix-en-Provence, Montpellier, Nantes, Nice et Paris.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *