Les organisateurs de dîners secrets à Paris affirment que les ministres ne sont pas venus | France

La police française a interrogé les organisateurs de dîners clandestins exclusifs qui auraient enfreint les règles de Covid alors qu’Emmanuel Macron avait averti les ministres que leur comportement devait être «exemplaire».

Les détectives ont également fouillé les maisons du chef qui a créé des menus spéciaux coûtant jusqu’à 490 € (424 £) par chef et le propriétaire du restaurant dans l’un des quartiers chics de Paris.

Cependant, les deux hommes ont démenti les informations selon lesquelles des ministres du gouvernement étaient présents à l’un des déjeuners, dîners ou cocktails spéciaux organisés entre octobre dernier, date à laquelle les restaurants français ont reçu l’ordre de fermer après une deuxième vague de coronavirus, et au début de ce mois.

La chaîne de télévision française M6 s’est infiltrée dans l’un des dîners secrets du Palais Vivienne et a filmé l’organisateur Pierre-Jean Chalençon, collectionneur de souvenirs napoléoniens et propriétaire du lieu, qui a déclaré aux journalistes qu’il avait dîné dans «deux ou trois restaurants clandestins dans la semaine». où il avait rencontré «un certain nombre» de ministres du gouvernement. Interrogé à nouveau, Chalençon a insisté sur le fait qu’il était drôle et que c’était une «blague du poisson d’avril».

Au domicile du chef Christophe Leroy, la police a trouvé un certain nombre de menus proposant des plats gastronomiques dont du foie gras et du homard, du champagne et des vins fins.

L’avocat de Leroy, Thierry Fradet, a déclaré que son client n’avait rien fait contre les règles du coronavirus. Il avait «offert des services que la loi autorise parce qu’ils se trouvaient dans des maisons privées et non dans des établissements comme des restaurants ouverts au public», a déclaré Fradet.

«En tout cas, et contrairement à ce qui a été déclaré de manière non professionnelle, aucun membre du gouvernement n’a participé aux repas», a-t-il ajouté.

L’avocat a également déclaré que les actions des journalistes de la télévision étaient «juridiquement discutables» car ils filmaient secrètement à l’intérieur d’une maison privée sans s’identifier.

Le syndicat des journalistes de M6 a défendu les journalistes. « Comme toujours, nos journalistes ont travaillé correctement et dans le respect absolu des règles professionnelles », a déclaré un porte-parole, ajoutant: « D’autres sources nous ont confirmé hors caméra qu’au moins un membre du gouvernement était présent à l’un des dîners. »

Mardi, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a déclaré qu’à sa connaissance aucun ministre n’avait été invité aux dîners secrets et a condamné les rumeurs qui «sapent les fondements de la démocratie».

Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement français, qui aurait été invité dans l’un des restaurants clandestins, a nié avoir reçu une invitation et a insisté sur le fait qu’aucun ministre n’avait assisté à l’un des dîners ou réceptions privés.

Lors du conseil des ministres de jeudi, Macron a déclaré: «Tous ceux qui sont en position de responsabilité doivent être exemplaires», avertissant que les contrevenants subiraient des conséquences.

Une source au bureau du Premier ministre Jean Castex a déclaré à RTL qu’il avait émis le même avertissement que les ministres avaient un «devoir absolu d’exemplarité», ajoutant: «S’il s’avérait qu’un ministre était allé à ce type de parti, ce serait un direct démission. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *