les-perles-des-centres-des-impots-2

Les perles des centres des impôts

Rire des impôts ? Mais si, c’est possible ! La preuve avec ces perles nées d’échanges entre les contribuables et les autorités fiscales.

  • « Le tiers provisionnel représente donc bien 75% de l’ensemble. »
  • « Cette période de trois mois peut être prolongée d’un mois, soit un total de six mois. »
  • « En cas de désaccord, un accord devra être trouvé. »
  • « Notre réponse affirmative est donc non ! »
  • « Vous pouvez payer en plusieurs fois, à condition de tout régler d’un coup. »
  • « Ne pas avoir de revenus ne vous autorise pas à vous soustraire à l’Impôt sur le revenu. »
  • « Le cachet de la Poste fait bien foi que vous n’avez jamais envoyé ce courrier. »
  • « Le chômage, même non rémunéré, est une source de revenus. »
  • Comme ce contribuable : « Je n’ai pas eu le temps de vous payer les impôts car moi, je n’ai pas que ça à faire ! »
  • « Nous ne pouvons considérer comme une studette un appartement de 230 m². »
  • « Vous ne pouvez déclarer qu’une seule épouse. »
  • « Nous préciser si le sexe de votre conjoint est aussi de nationalité française. »
  • « La colonne B est réservée aux utilisateurs de la colonne C. »
  • « Si vous êtes né(e) le jour de votre naissance, l’indiquer en marge. »
  • « Les timbres fiscaux ne doivent pas servir à affranchir le courrier. »
  • « Les animaux domestiques ne sont pas des enfants à charge. »

Sources : Les perles des fonctionnaires : L’administration face aux Français, Jérôme Duhamel, Broché, 1998 ; Perles de fonctionnaires, Laurent Gaulet, Poche, 2014.

  • Découvrez les offres d’épargne Hello Bank

Partager Tweeter Envoyer Partager