Lettre: Je détecte une tactique de diversion du leader français

Votre entretien avec le président français Emmanuel Macron m’a laissé plus de questions que de réponses (19 février). Il est mécontent de la fourniture du vaccin aux pays les plus pauvres, mais ne commente pas l’état du déploiement (relativement modeste) en France. Il distingue AstraZeneca comme une entreprise dont le produit est vendu à ces nations «à des prix astronomiques», alors que le directeur général, Pascal Soriot, un compatriote de Macron, s’est engagé à le vendre au prix coûtant.

Macron a détruit le vaccin Oxford / AstraZeneca (et la Grande-Bretagne) à chaque tournant. Pouvons-nous supposer que la France va décharger son stock de ce produit sur de malheureux pays en développement alors que Macron ne semble pas le vouloir pour la France?

Il aurait été intéressant que Macron nous ait informés des progrès du vaccin Sanofi. Cette interview m’a semblé être une tactique de diversion.

Elizabeth Balsom
Londres SW15, Royaume-Uni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *