Maitland abandonné de l’équipe écossaise pour la finale de la France

Publié le: 22/03/2021 – 19: 10Modifié: 22/03/2021 – 19:08

Édimbourg (AFP)

Sean Maitland a été exclu de l’équipe écossaise de 29 joueurs se préparant à affronter la France lors de la finale des Six Nations vendredi.

Maitland a commencé la défaite 52-10 de l’Italie le week-end dernier à Murrayfield à l’arrière latéral à la place de Stuart Hogg, le capitaine écossais passant en demi-papillon après que Finn Russell a été exclu pour une commotion cérébrale.

Normalement une aile, Maitland ne semblait pas souffrir de blessures graves lorsqu’il a été remplacé après 55 minutes par Jaco van der Walt.

Mais il semble que l’absence de la star des Sarrasins au match de France puisse être en partie une conséquence de l’accord négocié entre la Scottish Rugby Union et les clubs anglais sur la libération des joueurs.

L’Écosse aurait dû affronter la France à Paris le mois dernier, mais le match a été reporté à vendredi – six jours après la fin prévue des Six Nations – en raison d’une épidémie de coronavirus dans le camp français.

Comme le match se déroule en dehors de la fenêtre convenue du tournoi, les clubs ne sont plus obligés de libérer des joueurs comme cela serait normalement exigé par les règlements de World Rugby couvrant les matches internationaux.

Mais le week-end dernier, un accord de compensation a été conclu entre la SRU et Premiership Rugby Limited.

Et s’il est entendu que les Saracens étaient prêts à libérer Maitland, l’accord limitait l’Écosse à un certain nombre de joueurs basés en anglais.

Mais Hogg, qui joue pour les champions anglais et européens d’Exeter, a été inclus.

Son coéquipier Jonny Gray a cependant été omis, le verrou ne se remettant pas de la blessure à l’épaule qui l’a empêché de jouer contre l’Italie.

Maitland et Gray font partie des sept joueurs anglais à quitter l’équipe annoncée lundi.

Cependant, ils sont les seuls partants probables de ce groupe lorsque l’entraîneur écossais Gregor Townsend a tous ses principaux joueurs en pleine forme, bien que Jamie Bhatti de Bath ait couvert l’accessoire tête libre du banc lors des derniers matches.

Russell, qui devrait être en forme pour vendredi, a été libéré par Racing 92, son club parisien, dans des conditions similaires à celles qui signifieront que la France aura également ses meilleurs joueurs disponibles.

– ‘Aucune raison pour laquelle nous ne pouvons pas gagner’ –

Si la France, qui a refusé au Pays de Galles un Grand Chelem avec une victoire palpitante 32-30 à Paris samedi, court en quatre essais pour un point bonus et bat l’Écosse par au moins 21 points, elle sera sacrée championne à la place du Gallois. .

Mais une victoire en points bonus pour l’Écosse les verrait prendre la deuxième place, malgré des défaites étroites contre le Pays de Galles et l’Irlande.

Cela fait cependant 22 ans que l’Écosse a battu la France pour la dernière fois à Paris.

Mais après avoir lancé cette campagne avec un succès 11-6 à l’extérieur en Angleterre – leur première victoire à Twickenham depuis 1983 – le verrou écossais Grant Gilchrist ne voit aucune raison pour laquelle ils ne peuvent pas profiter d’une autre victoire historique au Stade de France.

« Les garçons ont gagné au Pays de Galles à la fin des Six Nations de l’an dernier, puis la victoire à Twickenham, cela montre que nous pouvons performer sur la route », a-t-il déclaré.

« Il n’y a aucune raison pour laquelle nous ne pouvons pas faire notre meilleur match en France et aucune raison pour laquelle nous ne pouvons pas gagner. Nous le croyons, mais nous devons le prouver vendredi. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *