Merci, mamie: la France envisage une incitation pour les aînés qui reversent de l’argent | Actualités des affaires et de l’économie

Transformer les économies en dépenses est crucial pour des pays comme la France, où une aide gouvernementale massive pour soutenir les revenus pendant les verrouillages du COVID-19 a été en grande partie cachée et non dépensée par les consommateurs.

La France évalue les allégements fiscaux pour les grands-parents qui remettent de l’argent à leurs petits-enfants afin de stimuler la reprise économique et de mobiliser plus de 100 milliards d’euros (118 milliards de dollars) d’épargne excédentaire accumulée pendant la pandémie.

Transformer l’épargne en dépenses est crucial pour les économies de pays européens comme la France, où l’aide publique massive destinée à soutenir les revenus pendant les verrouillages a été en grande partie cachée par les consommateurs. Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, estime que la somme des économies excédentaires pourrait atteindre 200 milliards d’euros d’ici la fin de la crise, soit le double du montant que le gouvernement a prévu pour son plan de relance de la croissance économique.

Augmenter les limites de ce que les grands-parents peuvent passer aux petits-enfants en franchise d’impôt pourrait s’avérer controversé car cela ne favoriserait que les familles suffisamment riches pour bénéficier de la mesure. Pourtant, Le Maire a déclaré que la grande majorité des Français ont réalisé des économies supplémentaires pendant la pandémie, et que les exonérations fiscales ne s’appliqueraient qu’à «plusieurs milliers» d’euros et non à des dizaines de milliers.

«Dans quel genre de pays vivons-nous? Pour moi, donner quelques milliers d’euros à votre petit-fils ou petite-fille n’est pas une politique pour les riches; c’est une politique d’équité pour les classes moyennes, pour la solidarité entre les générations », a déclaré Le Maire sur France Info.

Les règles en vigueur en France permettent aux parents de remettre un total de 131 865 euros à leurs enfants, exonérés d’impôt sur 15 ans. Pour les grands-parents, les transferts non imposables sont effectivement plafonnés à 63 730 euros tous les 15 ans.

Le Maire n’a pas précisé comment la nouvelle mesure pourrait fonctionner. Il a déclaré que le président Emmanuel Macron, qui doit faire face à des élections dans un an, décidera s’il y a lieu d’aller de l’avant dans les prochains jours.

Mais le ministre des Finances a réitéré que le gouvernement de Macron n’augmenterait pas la taxe sur l’épargne excédentaire pour encourager les dépenses, comme l’ont demandé certains législateurs de gauche.

«Ce serait profondément injuste à un moment où les gens ont mis de l’argent de côté pour des événements imprévus pendant la crise, et ce serait totalement inefficace car cela empêcherait une reprise économique», a déclaré Le Maire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *