monnaie-quels-sont-les-billets-et-pieces-preferes-des-francais-2

Monnaie : quels sont les billets et pièces préférés des Français ?

Dans son dernier bulletin trimestriel, la Banque de France dévoile des données concernant les billets et pièces d’euros émis en France l’an dernier (en 2014). Il en ressort notamment que les Français sont de grands utilisateurs des coupures de 20 euros, et qu’ils ont du mal à dépenser leurs pièces rouges.

D’après le deuxième bulletin trimestriel de la Banque de France pour l’année 2015, 41% des billets prélevés en France par les banques auprès de la Banque de France sont des billets de 20 euros. Ces billets sont ensuite placés par les banques dans leurs distributeurs automatiques.

En ce qui concerne les autres billets :

  • les billets de 10 euros représentent 33,5% des billets prélevés par les banques,
  • les billets de 50 euros : 19%,
  • les billetsde 5 euros : 4%,
  • les billets de 100, 200 et 500 euros : 2% ensemble.

Par rapport à leurs voisins européens, les Français apparaissent peu attachés aux grosses coupures : les billets de 50 euros représentent 32,2% des billets prélevés en Allemagne par les banques auprès de la banque centrale allemande, 38,3% des billets prélevés en Espagne et 47,8% des billets prélevés en Italie !

Les Français ont du mal à dépenser leurs pièces rouges

Autre enseignement de cette étude : 70% des pièces émises en France sont des pièces de 1, 2 et 5 centimes, et 23% d’entre elles sont des pièces de 10 et 50 centimes. Les pièces d’un euro et de deux euros, elles, ne représentent respectivement que 3% et 4% des émissions de pièces en France.

Cette importante production de pièces rouges s’explique par le fait qu’une fois introduits dans le circuit économique, ces centimes finissent souvent par être perdus ou par être stockés, dans des portefeuilles, dans des bocaux ou au fond de tiroirs… En d’autres termes, les Français ont du mal à dépenser leurs pièces rouges.

Il existe pourtant différentes manières de faire vivre ses centimes : il est possible, par exemple, de les ramener à sa banque (après les avoir placés dans des rouleaux adéquats) afin de créditer son compte, ou de les utiliser pour acheter des petits produits tels que des chewing-gums ou des gels antibactériens dans des bornes spécialisées.

Partager Tweeter Envoyer Partager