Nouvelle variante de Covid résistante aux vaccins découverte en France

Une nouvelle variante de Covid-19 qui semble résistante aux vaccins existants a été découverte dans au moins 13 pays – dont la France – alors que les variantes du Royaume-Uni, d’Afrique du Sud et du Brésil continuent de se propager.

La nouvelle variante – nommée B.1.525 – a été découverte par des chercheurs de l’Université d’Édimbourg en Écosse. Il semble que ce soit une version similaire du virus à deux autres souches importantes; les variantes sud-africaine et brésilienne.

Ceux-ci sont considérés comme plus contagieux et plus résistants aux vaccins mondiaux existants que la souche précédente.

En revanche, la variante britannique – nommée B.1.1.7 – est également connue pour être plus contagieuse, mais semble jusqu’à présent répondre aux vaccins. Les derniers chiffres de l’autorité sanitaire Santé publique France (SPF), du 19 février, montrent que 36% des nouveaux cas en France sont suspectés d’être de la variante britannique (20I / 501Y.V1).

Déjà cinq cas de la toute nouvelle variante ont déjà été découverts en France, ainsi que 39 cas au Royaume-Uni, 35 au Danemark, 29 au Nigéria et 10 aux États-Unis. La variante est soupçonnée d’être présente dans au moins 13 pays.

Son origine n’est pas encore claire. On dit qu’elle fait partie de la même mutation génétique que ses variantes «cousines», les souches sud-africaine et brésilienne.

Résistance à la vaccination

Cette mutation s’appelle E484K et rend le virus plus efficace pour pénétrer les cellules hôtes et plus résistant aux vaccins existants, ont déclaré des scientifiques.

Pourtant, comme cette variante est la troisième à provenir de la mutation E484K, les chercheurs disposent déjà des informations nécessaires pour modifier la nouvelle génération de vaccins afin de mieux lutter contre la nouvelle menace, et peuvent prioriser la mutation dans tout nouveau travail.

L’UE a déjà annoncé qu’elle autoriserait les nouvelles versions de vaccins déjà approuvés, qui sont conçus pour lutter contre les nouvelles variantes, d’être accélérées pour approbation, sans les obliger à suivre les voies habituelles potentiellement plus lentes.

Pour en savoir plus: l’UE va accélérer le suivi des futurs vaccins variantes alors qu’une nouvelle étude commence

Variante répandue en France

Cela vient après que le ministre de la Santé Olivier Véran et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen aient tous deux déclaré que les nouvelles variantes étaient «très inquiétantes».

Lire la suite: Covid France: prolongation du temps d’auto-isolement grâce aux variantes

Les derniers chiffres du SPF montrent que 5% des nouveaux cas de Covid-19 sont de la variante sud-africaine ou brésilienne. En incluant les cas de variante britannique, il estime que 41% de tous les nouveaux cas en France sont soit de la variante britannique, sud-africaine ou brésilienne.

Les autres sont encore des cas du virus «normal» précédent.

Les chiffres actuels suggèrent qu’il existe de grandes disparités géographiques en ce qui concerne la présence des variantes en France.

Par exemple, le SPF a dessiné une carte départementale de l’état actuel de la variante britannique à travers le pays qui montre des différences significatives, parfois même entre les départements qui sont voisins ou proches les uns des autres.

Carte des variantes du Royaume-Uni

Il montre que la variante britannique représente plus de 50% des cas dans le Nord, l’Eure, l’Eure-et-Loire, l’Aube, l’Ille-et-Vilaine, le Morbihan, l’Indre-et-Loire, la Vienne, le Var et la Haute-Corse .

En revanche, il représente moins de 10% des cas dans les Vosges, Saône-et-Loire, Allier, Creuse, Landes, Aveyron et Ariège.

Carte des variantes sud-africaines et brésiliennes

Ces variantes se répandent beaucoup moins jusqu’à présent, sans lien apparent avec la diffusion de la variante britannique.

Les chiffres les plus élevés – plus de 10% des tests – se trouvent actuellement dans le Calvados, le Val-d’Oise, la Meuse, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle, les Vosges, le Haut-Rhin, la Dordogne, le Lot, la Savoie et les Pyrénées-Atlantiques.

Les départements qui comptent le moins de ces variantes sont la Nièvre, la Creuse, la Haute-Loire, l’Ardèche, la Haute-Corse, les Hautes-Alpes, les Landes, l’Aveyron, les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Orientales.

La variante britannique semble se propager davantage chez les jeunes enfants âgés de 0 à 9 ans et les adultes âgés de 30 à 39 ans, diminuant avec l’âge, à seulement 20% chez les 90 ans ou plus.

Les variantes sud-africaines et brésiliennes se répandent davantage parmi les personnes âgées de 20 à 29 ans et de 60 à 69 ans.

Histoires liées

Covid France: le Nord en alerte alors que les variantes se répandent

Covid: la propagation d’une variante dans l’est de la France déclenche des appels de verrouillage

Pas de verrouillage local en Moselle malgré la propagation des variantes de Covid

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *