Nouvelles de l’UE: le Danemark suit la France et l’Allemagne après un fiasco embarrassant pour les vaccins | Monde | Nouvelles

Auparavant, le Danemark avait recommandé de ne donner le vaccin qu’aux moins de 65 ans et avait déclaré qu’il attendrait jusqu’à ce que davantage de données sur l’efficacité chez les personnes âgées soient disponibles. Cela faisait suite aux avertissements de la France et de l’Allemagne selon lesquels l’impact sur le vaccin sur les personnes âgées était incertain.

Mais maintenant, l’autorité sanitaire du Danemark a annulé l’interdiction à la suite d’une étude qui a montré des résultats positifs pour tous les âges.

L’étude menée en Écosse a révélé un risque nettement réduit de maladie grave due à Covid-19 dans tous les groupes d’âge après la vaccination.

Le vaccin AstraZeneca – qui a été développé avec l’Université d’Oxford – a été approuvé pour une utilisation par les régulateurs de l’UE plus tôt cette année.

Mais des pays comme la France, l’Allemagne et l’Italie ont déclaré que le vaccin ne devrait pas être administré aux personnes âgées, invoquant un manque de données suffisantes.

Cependant, la France et d’autres États membres ont maintenant tous fait volte-face et ont permis que le vaccin soit administré à tous les citoyens âgés.

Le ministre français de la Santé, Olivier Véran, a déclaré cette semaine: « Les personnes atteintes de comorbidités peuvent être vaccinées avec AstraZeneca, y compris celles âgées de 65 à 74 ans. »

La France, l’Italie et l’Allemagne ont toutes enregistré une faible utilisation du vaccin.

L’Allemagne a utilisé jusqu’à présent environ 200 000 doses sur 1,4 million d’AstraZeneca, ce qui équivaut à environ 15% de son approvisionnement actuel.

LIRE LA SUITE: Les nations sont invitées à ne pas précipiter l’approbation du vaccin Spoutnik V – «  outil politique  »

La Commission européenne a mis en place des contrôles aux frontières fin janvier après que les doses de vaccin n’ont pas répondu aux commandes prévues pour le bloc.

Après un récent sommet des dirigeants de l’UE, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré qu’il y avait « place à l’amélioration » sur le contrat de vaccin AstraZeneca.

Elle a déclaré: «Nous voulons voir qui exporte où et j’ai été très claire dès le début qui n’est dirigée contre aucun type de pays mais se concentre sur la question: l’entreprise qui exporte un vaccin produit en Europe honore-t-elle le contrat dans l’Union européenne ?.

«Si nous regardons le modèle, la grande majorité des exportations est effectuée par BioNTech / Pfizer à environ 95%.

« Le reste par Moderna. Tous deux honorent leur contrat, donc ça nous va.

« Nous sommes en pourparlers avec AstraZeneca où il y a place à l’amélioration en ce qui concerne l’exécution du contrat, donc ici nous avons un œil très attentif sur ce qui se passe. »

Le déploiement du vaccin au Royaume-Uni a été largement célébré après que plus de 21 millions de personnes ont reçu leur première dose du vaccin.

Plus de 1 000 000 ont reçu leur deuxième coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *