Paris et l’UE concluent un accord sur les conditions de sauvetage d’Air France: rapport

Le gouvernement français et l’exécutif de l’Union européenne sont proches d’un accord sur les conditions d’un plan de sauvetage pour Air France, qui, comme d’autres transporteurs, a été martelée par la pandémie de coronavirus, a rapporté Le Monde.

L’accord attendu verrait Air France renoncer à moins de créneaux de vol d’aéroport à sa base parisienne qu’initialement demandé par la Commission européenne, notamment à l’aéroport d’Orly, a indiqué le journal dans un rapport publié vendredi soir.

Contactée par Reuters, une porte-parole de la Commission a indiqué qu’elle était en contact avec les autorités françaises. « Nous ne pouvons pas préjuger du moment ou du résultat de ces contacts », a-t-elle ajouté.

Air France et le ministère français de l’Économie ont refusé de commenter.

Le groupe Air France-KLM a enregistré une perte nette de 7,1 milliards d’euros (8,38 milliards de dollars) l’an dernier.

Il a reçu 10,4 milliards d’euros de prêts et de garanties de la France et des Pays-Bas et a négocié une recapitalisation soutenue par l’État, les régulateurs de l’UE cherchant des concessions de créneaux aéroportuaires à Paris-Orly et Amsterdam-Schiphol.

Dans le cadre d’un plan soumis à Bruxelles, la France échangerait un prêt d’actionnaire de 4 milliards d’euros accordé à Air France-KLM l’année dernière contre une dette hybride ou à perpétuité, ont indiqué des sources.

Air France et ses syndicats avaient reculé devant les demandes de l’UE de concessions de créneaux horaires à Orly.

Les concessions de créneaux pour KLM n’ont pas encore été approuvées par la Commission et le gouvernement néerlandais, ont déclaré Le Monde et le quotidien français Les Echos.

(1 $ = 0,8477 euros) (Reportage de Gus Trompiz, Francesco Guarascio, Laurence Frost et Gilles Guillaume; Montage par Jan Harvey)

Abonnez-vous aux newsletters de la menthe

* Entrer une adresse email valide

* Merci de vous être inscrit à notre newsletter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *