A Paris, deux-roues et voitures en libre-service tournent au ralenti

Deux fois moins de monde dans les transports en commun, du télétravail un peu partout, et des sorties loisirs réduites au néant ou presque. C’est un fait : les Parisiens et banlieusards bougent beaucoup moins depuis le 2 novembre et le début du reconfinement.

Les nouveaux modes de transport n’échappent pas à la règle. Si l’on n’en est pas au stade du premier confinement, quand les trottinettes avaient quasiment déserté les trottoirs de la capitale, ces nouvelles mobilités souffrent tout de même d’une forte baisse de leur nombre de trajets. Vélos, trottinettes, scooters ou …

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *