pastille-verte-segolene-royal-presente-le-certificat-de-qualite-de-lair-2

Pastille verte : Ségolène Royal présente le « Certificat de Qualité de l'air »

La pastille verte est de retour ! Début juin 2015, la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal a annoncé le lancement, en janvier 2016, du Certificat de Qualité de l’air. Cette pastille aura pour fonction de signaler le niveau de pollution des véhicules. Présentation.

Le mardi 2 juin 2015, la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal a présenté le « Certificat de Qualité de l’air » : il s’agit d’un autocollant à placer sur le pare-brise de son véhicule, qui doit permettre d’identifier le niveau de pollution de celui-ci.

Cette nouvelle version de la « pastille verte » (abandonnée en 2012) sera lancée le 1er janvier 2016.

7 couleurs pour 7 pastilles

Contrairement à l’ex-pastille verte, le Certificat de Qualité de l’air se déclinera en sept couleurs. A chaque couleur correspond un niveau de pollution :

  • la pastille bleue : s’adresse aux véhicules 100% électriques,
  • la pastille verte : pour les véhicules essence de norme « Euro5 » ou « Euro 6 », c’est-à-dire produits après le 1er janvier 2011,
  • la pastille jaune : véhicules diesel « Euro 5 » ou « Euro 6 » et véhicules essence « Euro 4 » (produits entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010),
  • la pastille orange : les véhicules diesel « Euro 4 », et les véhicules essence « Euro 2 » et « Euro 3 » (fabriqués entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2005),
  • la pastille rouge : les véhicules diesel « Euro 3 » (entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2005),
  • la pastille marron : les véhicules diesel « Euro 2 » (entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2000),
  • la pastille noire, pour les véhicules les plus polluants (produits avant le 31 décembre 1996).

Quelles restrictions seront liées à cette pastille ?

Les restrictions liées à cette pastille n’ont pas encore été précisément définies. Seule certitude : les mairies pourront décider d’interdire l’accès à certaines zones aux véhicules trop polluants, c’est-à-dire arborant telle ou telle pastille. De même, chaque mairie pourra réserver aux véhicules les plus « propres » des « modalités de stationnement favorables » et des « conditions de circulation privilégiées », a annoncé Ségolène Royal.

Au moment de sa sortie, et pour 6 mois (soit du 1er janvier 2016 au 30 juin 2016), le Certificat de Qualité de l’air sera gratuit. Ensuite, il coûtera 5 euros. Il pourra être commandé sur Internet ou par courrier.

Partager Tweeter Envoyer Partager