quels-seront-les-plus-hauts-gratte-ciel-de-demain-2

Quels seront les plus hauts gratte-ciel de demain ?

A ce jour, les deux gratte-ciel les plus hauts du monde sont le Burj Khalifa de Dubaï, qui mesure 828 mètres, et la Shanghaï Tower, haute de 632 mètres. Mais d’autres projets, toujours plus grands et toujours plus fous, sont en train de voir le jour. Quelles seront les plus hautes tours de demain ?

Kuala Lumpur devrait abriter d’ici 2019 une tour de 118 étages mesurant 610 mètres. Baptisé Menara Warisan Merdeka, qui signifie littéralement « Héritage de l’Indépendance », ce gratte-ciel sera la plus haute tour de Malaisie. Il dépassera de 150 mètres les fameuses Tours Petronas, également situées à Kuala Lumpur.

Chine : la folie des gratte-ciel

En Chine, les tours actuellement en construction sont légion. La ville de Wuhan devrait ainsi abriter dès 2017 un gratte-ciel de 636 mètres : le Wuhan Greenland Center. Mais cette construction sera très vite dépassée par le Pingan International Finance Center, qui mesurera 660 mètres, puis par le Suzhou Zhongnan Center, haut de 729 mètres et dont les travaux se termineront en 2020.

En 2012, la Chine avait également fait sensation en annonçant qu’elle allait faire sortir de terre en 210 jours seulement une tour en préfabriqué de 838 mètres. Mais les travaux sont pour le moment interrompus en raison de problèmes d’ordre administratif.

Arabie Saoudite : une construction d’un kilomètre de haut

A Djeddah, au bord de la Mer rouge, la construction de la Kingdom Tower a débuté. Cette tour mesurera 1000 mètres et dépassera donc de 172 mètres le Burj Khalifa, l’actuelle tour la plus haute du monde. Les travaux devraient durer jusqu’en 2018 et coûter 1,2 milliard de dollars, soit 868 millions d’euros.

Azerbaïdjan : le futur toit du monde

Mais la Kingdom Tower ne devrait conserver son titre de « tour la plus haute du monde » que deux ans. Car l’Azerbaïdjan a un projet d’urbanisme ambitieux : construire 41 îles artificielles surplombées d’un gratte-ciel de 1050 mètres de haut. Le futur toit du monde, dont la construction n’a pas encore débutée, s’appellera l’Azerbaijan Tower et devrait être terminé en 2020.

Partager Tweeter Envoyer Partager