quest-ce-que-je-peux-faire-pour-me-desendetter-2

Qu'est-ce que je peux faire pour me désendetter ?

Un crédit immo, un crédit conso, puis des factures qui s’empilent, puis une demande de délai pour mes impôts… la spirale du surendettement est en marche. Si je ne peux plus faire face à mes charges, je dois prendre des mesures pour rééquilibrer mon budget. Avant des procédures plus dures.

Une dépense imprévue peut suffire pour tomber dans le surendettement. Si ma voiture me lâche et que je dois la changer, alors que j’ai déjà du mal à boucler mon budget et à rembourser mon crédit immobilier, je risque gros.

Ma première mission : savoir précisément ce que je gagne et ce que je dépense chaque mois. Pour gérer mon compte bancaire, je me contente d’un coup d’oeil sur l’application de ma banque. C ‘est déjà bien mais je devrais être plus précis et noter chacune de mes entrées et chacune de mes sorties d’argent.

Pour stopper la chute, je peux commencer par rééquilibrer mon budget. Mon poste « Dépenses » est trop important ? Je me limite aux achats indispensables. Par ailleurs, je n’oublie pas les avantages fiscaux possibles : par exemple, les travaux que j’ai faits cette année dans mon appartement.

Côté « Recettes », je dois faire en sorte de les augmenter. J’ai un emploi à mi-temps ? J’essaye de trouver une deuxième poste pour doubler mon salaire. Et si j’avais le droit aux allocations ? Je dois regarder si je peux être aidé pour payer mon loyer, la rentrée de mes enfants.

Dette bancaire et fiscale : ce que je peux faire

Les mensualités de mon prêt-relais sont trop lourdes pour mon petit budget. Et elles ne sont pas les seules : j’ai dû prendre un crédit pour la voiture et je n’ai pas fini de rembourser mon premier crédit immobilier. Je peux aller faire une visite à mon banquier pour évoquer un rachat de crédits. Je pourrai faire du « 3-en-1 » et me retrouver avec un seul prêt à rembourser. Je devrai réussir à faire baisser mon taux d’intérêts. Et tant pis si je dois m’engager sur une durée plus longue.

Il faut aussi que j’aille faire un tour aux impôts. Je sens que le prochain tiers va être dur à payer ! J’espère que le fisc sera bienveillant et qu’il m’accordera au moins un délai de paiement. Et pourquoi pas une remise gracieuse sur ma note.

En bref, les possibilités sont nombreuses avant d’en arriver au dossier de surendettement. Des actions concrètes, immédiates et responsables me permettront très vite de repartir du bon pied !