Rébellion vaccinale de l’UE: Français et Allemands insatisfaits du déploiement de Covid Jab – Sondage | Monde | Nouvelles

Le mois dernier, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a admis que des erreurs avaient été commises dans le déploiement du jab de l’UE. Seuls 5% des Allemands et 4,4% des Français ont reçu leur première dose d’un vaccin contre le coronavirus.

Les deux pays sont actuellement en retard par rapport à la moyenne de l’UE, avec de plus petits pays comme la Hongrie, le Danemark et Chypre en tête du bloc.

Une enquête menée par Kekst CNC, un groupe de conseil basé à Munich, a révélé que 18% du public en France et 23% en Allemagne étaient satisfaits des progrès de la vaccination dans leur pays.

Parmi les Allemands interrogés, 51% pensent que Bruxelles a mal géré son processus d’acquisition des vaccins.

En Allemagne, un récent sondage YouGov a révélé que 26% des personnes souhaitaient maintenir les mesures de verrouillage en place.

Cependant, 43% souhaitaient que les restrictions soient assouplies et 17% souhaitaient un «retour immédiat à la normalité».

Mercredi, la chancelière allemande Angela Merkel a prolongé son verrouillage de trois semaines jusqu’au 28 mars malgré la pression croissante pour relâcher la fermeture.

Mais certains commerces de détail non essentiels et d’autres entreprises seront autorisés à rouvrir dans les zones où les taux d’infection sont relativement faibles.

Un sondage mené par un radiodiffuseur local dans l’État allemand de Hesse a révélé que 58% du public était dans une certaine mesure insatisfait.

LIRE LA SUITE: Le député de Merkel accuse l’UE de «  total s ** tshow  »

L’inquiétude grandit quant au scepticisme envers le coup d’Oxford dans certaines parties de l’Allemagne et de la France en raison des commentaires des dirigeants européens.

À la fin du mois dernier, lors d’un entretien avec un journal allemand, Mme Merkel a répondu à la suggestion selon laquelle elle devrait «montrer l’exemple» et se faire vacciner avec le jab d’Oxford devant la caméra pour contrôler un «problème d’acceptation».

Elle a répondu: «J’ai 66 ans et je n’appartiens pas au groupe recommandé pour AstraZeneca.»

Cependant, mercredi, Mme Merkel a affirmé que des études récentes ont maintenant fourni suffisamment d’État pour approuver le jab d’Oxford à tous les âges en Allemagne.

On s’attend à ce que le pays change sa position sur le coup d’Oxford pour permettre aux groupes plus âgés de recevoir ce vaccin.

L’auteur et commentateur politique britannique, Douglas Murray, a déclaré au Telegraph que Mme Merkel et M. Macron «méritent d’être condamnés».

Il a écrit: «Compte tenu des taux de vaccination actuels dans l’UE, les dirigeants européens devraient faire tout ce qui est en leur pouvoir pour encourager l’adoption de vaccins au sein de la population générale.

«Les chiffres comparatifs sont – ou devraient être – profondément embarrassants pour l’UE.

«Près de 29% de la population britannique a reçu au moins un vaccin.

« En comparaison, les taux de vaccination en Italie, en Espagne, en France et en Allemagne oscillent entre six et sept pour cent. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *