Rentrée scolaire : pourquoi a-t-elle lieu en septembre ?

Après 2 mois de grandes vacances, il est temps pour les écoliers, les collégiens et les lycéens de retourner en classe. Mais au fait, pourquoi la rentrée scolaire a-t-elle lieu en septembre ? Pour le comprendre, remontons le temps…

Les petites vacances, réparties durant l’année scolaire, ont été fixées à l’origine en fonction des dates des principales fêtes catholiques. Les grandes vacances, en revanche, ont été programmées par rapport aux activités rurales. Car l’économie française était autrefois principalement basée sur l’agriculture, et les parents avaient besoin de bras, même ceux des enfants, pour aider dans les champs !

Au début du XIXe siècle, les vacances de l’enseignement secondaire commençaient vers le 15 août et se terminaient vers le 1er octobre. Chaque établissement scolaire disposait d’un calendrier spécifique en fonction des traditions agricoles des régions : vendanges, moisson du blé, récolte du maïs…

Ce n’est que sous la IIIe République que les dates des grandes vacances, et donc de la rentrée scolaire, ont été uniformisées dans le secondaire. Un arrêté publié en 1891 a fixé les vacances entre le 1er août et le 1er octobre. Puis, en 1912, un autre arrêté les a fait débuter au 14 juillet.

Quant aux dates des vacances de l’école élémentaire, elles ont longtemps été décidées par les préfets. C’est en 1939, sous l’action du ministre du Front Populaire Jean Zay, qu’elles ont été calquées sur le calendrier du secondaire.

La date de la rentrée scolaire a peu à peu été avancée à début septembre.

Au départ donc, les travaux agricoles passaient avant tout. Vacances ne rimait pas encore avec plage, soleil et détente ! Il faudra attendre la deuxième moitié du XXe siècle pour que les grandes vacances ressemblent à celles que l’on connaît aujourd’hui. Après la Seconde Guerre mondiale, la France a connu une forte croissance économique (les Trente Glorieuses). Les familles salariées, qui bénéficiaient de congés payés depuis 1936, étaient de plus en plus nombreuses à partir en vacances plus tôt, dès le 1er juillet.

Face à ces nouvelles habitudes, l’école n’a pu que suivre le mouvement amorcé. En 1959, le gouvernement a décidé « d’avancer » les vacances au 1er juillet et de programmer la rentrée scolaire à la mi-septembre. Toutefois, certains enfants de plus de 12 ans étaient autorisés à ne reprendre l’école que le 1er octobre pour participer aux travaux des vendanges, fin septembre. Les grandes vacances pouvaient donc durer jusqu’à 3 mois !

Au cours des années 80, l’agriculture ne faisant plus partie des activités majeures du pays, les vacances d’été ont été raccourcies et la rentrée scolaire a été fixée à début septembre. En revanche, dans l’intérêt des professionnels du tourisme, d’autres vacances ont été ajoutées début novembre et fin décembre. Plage en été, montagne en hiver… depuis cette époque, les familles françaises ont le choix pour partir en vacances. Et la rentrée scolaire ne marque plus la fin des travaux dans les champs !

Partager Tweeter Envoyer Partager