Rugby des Six Nations | Ulutule plaide pour la défense française

Et c’est cette défense qui sera cruciale lors de la finale des Six Nations féminines contre l’Angleterre à Twickenham le Super samedi.

Ulutule, qui disputait son premier match XV de l’année pour la France après avoir été avec les Sevens lors des récents 7 de Dubaï, a joué son rôle dans un succès convaincant 56-15.

Malgré des dix premières minutes nerveuses, Les Bleues ont réussi à courir en cinq essais en première mi-temps, en ajoutant trois autres contre le vent pour sceller une place en finale.

L’Irlande a réussi deux essais, tous deux sur des mauls roulants, mais Ulutule a estimé que la défense générale de la France se montrait vraiment contre une équipe irlandaise qui venait de remporter une victoire écrasante au Pays de Galles.

S’exprimant sur The Nick and Mo Show sur Instagram, Ulutule a déclaré: «Nous sommes allés en Irlande, nous savions que ce serait un match très difficile car il n’est jamais facile en Irlande de jouer contre eux sur leur terrain.

«Chaque fois que c’est difficile de gagner en Irlande et après le match qu’ils ont eu contre le Pays de Galles et la grande victoire, nous savions que ce serait un match très difficile et que si nous voulions atteindre la finale, nous devions travailler dur. C’était très difficile pendant les dix premières minutes, beaucoup de pression et nous avons commis quelques erreurs et l’Irlande a très bien joué. C’était dur mais c’était bon pour nous.

«Je pense que nous avons été très forts en défense et nous avons marqué des essais sur des revirements et un essai après une mêlée. Il y avait beaucoup de défense et nous pouvons en tirer confiance avant la semaine prochaine.

«Ça va être très dur parce que contre l’Angleterre, c’est toujours un bon match et un match difficile. Nous devons travailler dur pour notre défense contre l’Angleterre car ils ont beaucoup de très bons joueurs. Ils ont des filles fortes, donc la clé est notre défense.

Ulutule s’est fait un nom pour la France en jouant en demi de mêlée mais est depuis passée aux centres.

Ce changement de position a été influencé par ses engagements à VII, la joueuse de 28 ans ayant plus de facilité à se réintégrer au milieu de terrain.

Contre l’Irlande, cette intégration a été facilitée par les coéquipières de Sevens Caroline Drouin et Carla Neisen de chaque côté d’elle.

Elle a ajouté: «Je pense que c’est plus facile pour moi de jouer au centre parce que je reviens des Sevens et qu’il est peut-être plus facile de prendre les bonnes décisions dans les centres. C’est un poste avec moins de grandes décisions à prendre.

«Quand vous êtes à demi-arrière, c’est très différent et je n’ai pas autant de temps de jeu, donc c’est plus facile de jouer au centre. Je joue également avec mes coéquipiers à Sevens là-bas, ce qui me facilite la tâche.

Alors que l’Angleterre a eu le meilleur des récentes rencontres avec la France, remportant les sept dernières rencontres entre les deux, beaucoup sont tombées sur le fil, y compris un penalty de dernière minute d’Emily Scarratt à Twickenham la dernière fois que les équipes se sont affrontées. .

Et Ulutule faisait partie du milieu de terrain de la France en 2018 lorsqu’ils ont battu l’Angleterre pour la dernière fois aux Six Nations féminines, en passe de remporter le titre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *