RUPTURE: La France dévoile les finalistes de l’appel d’offres éolien offshore en Normandie

Six entreprises et consortiums avancent dans le cadre de l’appel d’offres de la France pour la construction d’un parc éolien au large de la Normandie.

En janvier, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a ouvert un processus de dialogue compétitif pour sélectionner le développeur du parc éolien offshore au large de la presqu’île du Cotentin.

Les six entreprises et consortiums dont les candidatures ont été retenues sont Eoliennes en Mer Manche Normandie, une société de projet d’EDF Renouvelable et Maple Power, une coentreprise d’Enbridge et de l’OIRPC; Iberdrola Renovables France; Ocean Winds; Coquille; un consortium formé par les groupes Total et RWE; et un consortium de Vattenfall, wpd et la Banque des Territoires.

Les candidats sélectionnés entameront désormais une procédure de dialogue compétitif avec les organes de l’Etat. Le dialogue vise à réduire les coûts des projets et à sécuriser leur mise en œuvre en donnant aux candidats la possibilité d’améliorer leurs offres au cours de la procédure.

La désignation du lauréat du quatrième appel d’offres pour l’éolien offshore en France est prévue pour 2022, et le parc éolien devrait être mis en service en 2028.

«Je salue l’ouverture du dialogue compétitif pour ce quatrième appel d’offres et l’intérêt qu’il suscite, qui souligne le dynamisme économique du secteur. Les conditions de vent et les fonds marins au large de la Normandie sont très favorables à l’éolien offshore, ce qui permet d’installer des éoliennes très productives d’énergie, dans des conditions économiques compétitives », a déclaré Barbara Pompili, ministre française de la Transition écologique.

Le territoire retenu pour le développement du parc éolien, le huitième de France, est situé à plus de 32 kilomètres au large des côtes normandes.

Le parc éolien aura une capacité comprise entre 900 MW et 1 050 MW.

La France est en train de mettre en adjudication 8,75 GW de capacité éolienne offshore d’ici 2028.

Le pays a déjà sept projets éoliens offshore en préparation, dont l’appel d’offres de 600 MW à Dunkerque organisé en 2019 et les six projets approuvés précédemment. Il existe également quatre projets éoliens flottants de démonstration en cours de développement.

Au total, la France disposera d’environ 12,4 GW de capacité éolienne offshore à fond fixe et flottant en exploitation ou en développement d’ici fin 2028.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *