Six Nations: le gouvernement français pourrait supprimer le droit de la France de voyager en raison des préoccupations liées à l’épidémie de Covid

Christophe Ena / AP

Bernard Laporte, chef de la Fédération française de rugby, photographié lors du tirage au sort de la Coupe du monde 2023 en décembre dernier, fait face à une demande du gouvernement français concernant une épidémie de Covid-19 en équipe nationale.

Un membre du conseil d’administration de la fédération française de rugby appelle à une enquête indépendante après que le ministre français des Sports a menacé de révoquer le droit de la France de jouer dans le tournoi des Six Nations à moins que les responsables ne découvrent la source d’une épidémie de Covid-19 au sein de l’équipe.

Les organisateurs du tournoi ont dû reporter le match prévu de la France contre l’Écosse le week-end dernier à Paris après que 11 membres de l’équipe française et certains membres du personnel aient contracté un coronavirus.

SKY SPORT

La France prend le meilleur départ possible dans sa campagne des Six Nations en frappant l’Italie.

Parmi les victimes figuraient l’entraîneur-chef Fabien Galthie, le capitaine Charles Ollivon et le demi-arrière vedette Antoine Dupont.

Les spéculations circulent sur le fait que l’épidémie a commencé après que certains joueurs ont quitté la bulle de l’équipe pour manger des gaufres lorsqu’ils ont joué contre l’Italie à Rome à la mi-février.

LIRE LA SUITE:
* Six Nations: le match de la France contre l’Écosse annulé après une nouvelle épidémie de Covid-19
* Le fils endormi de Wayne Pivac a raté le moment de gloire de son père aux Six Nations alors que le Pays de Galles remportait la Triple Couronne
* L’Angleterre défend un journaliste après un «  abus toxique  » lors d’une interview télévisée au bord du terrain
* Nigel Owens dit que le Pays de Galles a attribué à tort deux essais, mais Eddie Jones n’a aucun problème avec l’arbitre

Le président de la Fédération française de rugby, Bernard Laporte, a déclaré « à ma connaissance, personne n’est en faute » mais la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, demande des réponses.

Dean Mouhtaropoulos / Getty Images

La ministre française des Sports, Roxana Maracineanu, lors du tirage au sort de la Coupe du monde féminine 2019 en France.

«Nous avons demandé une enquête à la FFR et à Bernard Laporte, qui lui-même est venu nous voir avant le tournoi pour nous présenter le protocole et nous dire que tout allait bien se passer, que la bulle allait être strictement respectée avec des entrées contrôlées et sort », a déclaré Maracineanu à L’Equipe TV.

« Maintenant que nous pouvons voir que ce n’est pas le cas, j’attends qu’il vienne nous expliquer ce qui s’est passé.  »

Maracineanu a déclaré que si la fédération n’expliquait pas comment « cette chaîne de contaminations » pouvait se produire, alors l’autorisation qui a été donnée [to play in the Six Nations] peut être retiré. « 

Le gouvernement français doit approuver les personnes voyageant à destination et en provenance de pays non européens.

Il sera plus difficile pour Laporte – secrétaire d’État français aux Sports du président Nicolas Sarkozy de 2007 à 2009 – de refuser une enquête maintenant que le membre du conseil d’administration de la FFR, et ancien candidat à la présidentielle, Florian Grill a exigé une enquête indépendante, et non «une enquête interne  ».

Grill a déclaré à la radio française Europe 1 que «nous devons découvrir la vérité, nous avons besoin de précision et de transparence.

« Tout le monde comprendra que nous ne pouvons pas demander aux personnes que nous soupçonnons de mener l’enquête elles-mêmes. »

Gregorio Borgia / AP

Le demi-arrière vedette Antoine Dupont faisait partie des 11 joueurs à contracter un coronavirus avant que leur match des Six Nations contre l’Écosse ne soit reporté.

Maracineanu était cinglant sur le lien entre les gaufres et l’épidémie de coronavirus de l’équipe de France.

Elle a dit qu’elle ne pensait pas que c’était «écrit dans le protocole [agreed to by the FFR] que les joueurs pouvaient sortir manger des gaufres.

«S’ils sortaient pour manger des gaufres, ils devaient être retestés lorsqu’ils sont rentrés dans la bulle. Nous voulons savoir si cela a été fait car ce sont les conditions de rentrée et de sortie de la bulle qui en font un bulle, par définition. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *