Succession : 5 histoires d'héritages insolites

Léguer l’intégralité de sa fortune à des inconnus, privilégier son animal de compagnie au dépend de son fils… En matière d’héritage, les testaments laissent parfois des surprises. La preuve avec ces 5 histoires de successions insolites.

En 2010, une millionnaire américaine de Miami, décédée à l’âge de 67 ans, a légué trois millions de dollars à Conchita, son chihuahua. Elle a aussi laissé 27 millions de dollars au personnel de sa villa pour qu’il prenne soin du chien tout au long de sa vie. Deux gardes du corps ont même été engagés pour veiller sur lui ! De son côté, le fils unique de la millionnaire a reçu « seulement » un million de dollars. Conchita se déplace aujourd’hui en limousine et mange de bons petits plats préparés par une cuisinière. Pourtant, son patrimoine est loin d’être aussi important que celui de Gunther IV,le chien le plus riche du monde !

2- Une pastèque achetée, une paire de tongs offerte

En 2013, à Carquefou près de Nantes, un agent immobilier a reçu un héritage à la fois insolite et encombrant. En effet, son frère, qui habitait dans le sud de la France, est décédé juste après avoir lancé sa marque de tongs. L’agent immobilier s’est donc retrouvé avec 31 000 paires de sandales colorées sous les bras, à écouler rapidement. Heureusement, un vaste réseau de solidarité s’est créé et plusieurs grandes surfaces lui ont passé commande. Un marchand de fruits et légumes a même proposé une aide aussi insolite que l’héritage : il a acheté 1 500 paires de tongs et les a offertes pour tout achat d’une pastèque dans des supermarchés espagnols.

3- Un héritage reçu 92 ans plus tard

A sa mort en 1919, Wellington Burt, un richissime homme d’affaires du Michigan, possédait une fortune de 80 millions d’euros. Plutôt que de la léguer à ses enfants, il a décidé de la laisser sommeiller jusqu’à 21 ans après la mort du dernier de ses petits-enfants né de son vivant. « L’oeuf d’or », le surnom qu’il avait donné à sa fortune, a couvé pendant 92 ans avant de refaire surface en 2011. Le butin a été distribué à douze héritiers qui n’ont donc jamais connu Wellington Burt. Ils ont reçu entre 2,2 et 12 millions d’euros chacun.

Pour payer des droits de succession, l’aristocrate britannique Hugh Lowther a mis en vente le mont Blencathra situé dans le parc national du Lake District.

En 2014, Hugh Lowther, un aristocrate britannique, a mis en vente une montagne située dans le parc national du Lake District, au nord-ouest de l’Angleterre. Le mont Blencathra, avec son magnifique manoir, faisait pourtant la fierté de la famille depuis plus de 400 ans. Mais pour payer une partie des droits de succession suite au décès de son père, Hugh Lowther a dû s’en séparer contre un montant de 1,75 million de livres (2,12 millions d’euros). Selon lui, le nouveau propriétaire de cette montagne a fait une bonne affaire. Car en achetant le mont Blencathra, il a acquis le titre de « Lord » ainsi que les droits de pâturage pour exactement 5 471 brebis, 732 vacives (jeunes brebis) et 200 agneaux.

5- Chunmun, le singe porte-bonheur

Enfin, en 2015, un couple d’Indiens sans enfant a décidé de léguer toute sa fortune à Chunmun, son singe de compagnie. Chassés de leurs familles respectives après s’être mariés contre leur avis, Brajesh Srivastava et sa femme Shabista ont adopté Chunmun alors qu’ils étaient sans le sou. Shabista est ensuite devenue avocate tandis que Brajesh a créé plusieurs entreprises. Une réussite sociale et financière qu’ils doivent selon eux à leur singe qui leur a porté bonheur ! Le montant exact de l’héritage n’est pas connu mais il se compte en millions d’euros. En attendant de pouvoir toucher cette somme, Chunmun mène déjà une vie confortable avec ce couple d’Indiens qui le considère comme son fils.

Partager Tweeter Envoyer Partager