tri-selectif-comment-proceder-2

Tri sélectif : comment procéder ?

Trier ses déchets afin qu’une partie d’entre eux soit recyclée n’est pas bien dur… Encore faut-il savoir ce qui est recyclable et ce qui ne l’est pas. Explications.

Une partie des déchets ménagers peut être recyclée, à condition d’être séparée des autres ordures. A Paris et dans de nombreuses villes, ces déchets-là doivent être placés dans les poubelles à couvercle jaune pour le ramassage (mais à Bordeaux, par exemple, il s’agit des poubelles à couvercle vert).

Les déchets recyclables sont les suivants :

  • De nombreux emballages (que je prends soin de vider) : cartons, bouteilles en plastique, barquettes en aluminium, canettes de boissons, briques de lait et de jus de fruits, flacons de produits ménagers, de gel douche et de shampoing (bouchons compris), boîte de biscuits…
  • Les papiers : feuilles de papier, papier kraft, journaux, magazines…
  • Certains produits électroménagers : fers à repasser, sèche-cheveux, robots, rasoirs électriques… Pour me débarrasser d’un appareil ménager électrique, j’ai aussi la possibilité de le remettre à un vendeur lors de l’achat d’un nouvel appareil (le vendeur est obligé de reprendre mon ancien produit).

En revanche, j’évite de mettre dans ma poubelle pour produits à recycler les déchets suivants :

  • Les sacs plastiques (je pose donc mes déchets dans la poubelle sans aucun sac) et les films plastiques,
  • Les emballages en polystyrène,
  • Les serviettes en papier,
  • Les mouchoirs en papier,
  • Le papier calque,
  • Les couches-culottes,
  • Les pots de yaourt, de fromage blanc et de crème fraîche.

Le verre

Les objets de verre ne doivent pas être mélangés aux autres déchets recyclables. Je peux les déposer dans l’une des colonnes à verre que l’on trouve sur la voie publique, ou bien dans une poubelle prévue à cet effet (à Paris, les poubelles pour le verre ont un couvercle blanc).

Attention : les déchets de verre n’incluent pas la vaisselle, les ampoules, les miroirs et les vitres.

A noter : avant de jeter une bouteille en verre, je pense bien à enlever son bouchon et à la vider complètement !

Les déchets non recyclables

Les déchets qui ne rentrent pas dans les catégories évoquées ne sont pas recyclables. Pour la collecte des ordures, je peux les mettre tous ensemble dans une poubelle classique (à Paris, ces poubelles ont des couvercles verts ; mais dans d’autres villes, elles peuvent avoir des couvercles gris, marrons…) ou bien dans un sac poubelle réglementaire (noir).

Il existe toutefois quelques types de déchets bien précis qui, pouvant être dangereux pour l’environnement ou la santé des employés chargés du traitement des ordures, ne doivent pas être jetés à la poubelle :

Les médicaments et les radiographies

Les médicaments sont potentiellement dangereux… Ceux dont je souhaite me débarrasser ne doivent pas être mis à la poubelle, mais apportés à un pharmacien.

De même, j’évite de jeter mes radiographies dans la poubelle à déchets non recyclables : elles peuvent être toxiques lorsqu’elles sont incinérées. Je les emmène à une déchèterie (Centre de Valorisation et d’Apport des Encombrants, CVAE), à un cabinet de radiographie ou à une pharmacie.

Les piles

Les piles non plus ne doivent pas être incinérées avec les autres ordures ménagères, pour des raisons de toxicité. Il me faut donc les déposer dans des bacs conçus à cet effet, que je peux trouver :

  • Dans les magasins vendant des piles (chez les buralistes, les horlogers-bijoutiers…),
  • Dans les surfaces commerciales,
  • Dans les pharmacies,
  • Dans les mairies,
  • Dans les déchèteries.

Les lampes

Similairement, la plupart des lampes ne doivent pas être jetées à la poubelle, mais déposées dans un point de collecte spécialisé (chez un électricien, en grande surface, en déchèterie).

Il s’agit des lampes sur lesquelles peut se voir un symbole de poubelle barrée : les tubes néons, les ampoules LED, les ampoules à économie d’énergie…

Les autres déchets dangereux

D’autres produits encore ne doivent pas atterrir dans la poubelle – ni, bien sûr, être abandonnés dans la nature. Parmi eux :

  • Les colles et résines,
  • Les extincteurs et bouteilles de gaz,
  • Le carburant, le white-spirit et l’alcool,
  • Certains acides (sulfuriques, nitriques…) et « bases » (ammoniaque, carbonates…),
  • Les engrais,
  • Les insecticides, les fongicides,
  • Les thermomètres à mercure

Cas particulier : les gravats

Si des gravats encombrent mon jardin, je ne dois pas m’en débarrasser en les mettant dans la poubelle, mais les transporter jusqu’à une déchèterie, ou bien les faire emporter par une entreprise spécialisée.