Troisième hôpital français immobilisé par une cyberattaque et une demande de rançon

Délivré le: 11/03/2021 – 18:24

Des pirates informatiques ont paralysé un hôpital français de la région sud-ouest des Pyrénées-Atlantiques, exigeant une rançon pour restaurer son réseau lors de la troisième cyberattaque contre un hôpital en moins d’un mois.

L’ensemble de l’hôpital de la commune d’Oloron-Sainte-Marie a été paralysé par l’attaque.

L’attaque «ransomware» a rendu le système informatique de l’hôpital complètement inopérant et une rançon de 50 000 $ US en Bitcoin a été demandée pour déverrouiller les systèmes.

Les hôpitaux sont devenus une cible de choix pour les pirates informatiques et des attaques comme celle-ci rendent souvent les données des patients inaccessibles.

Afin d’empêcher la propagation du code malveillant, tous les appareils informatiques ont été débranchés des réseaux de l’hôpital.

L’attaque a été constatée avec le service cybercriminalité de la gendarmerie, qui s’est rendu à l’hôpital, ainsi qu’avec des agents de l’Agence nationale française pour la sécurité des systèmes d’information (Anssi).

L’établissement de santé peut prendre en charge plus de 300 patients et compte environ 600 personnes. Cependant, ses opérations normales ont été réduites en raison du dysfonctionnement de l’ordinateur.

Cette troisième attaque contre un hôpital français illustre à quel point les établissements de santé sont devenus une cible de premier plan des cybercriminels, compte tenu notamment de la pandémie de coronavirus.

«L’attaque permet probablement aux hôpitaux de payer plus facilement la rançon étant donné le besoin critique de continuité des activités», selon un rapport d’Anssi.

Le mois dernier, les hôpitaux de Dax, dans les Landes, et de Villefranche-sur-Saône, dans le Rhône, ont également fait l’objet d’attaques de ransomwares par des hackers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *