Vache sacrée: les moines français avec trop de fromage cherchent le salut en ligne

L’abbaye de Citeaux juste au sud de Dijon, berceau de l’ordre catholique cistercien, vend généralement ses disques semi-tendres au lait cru uniquement aux restaurants ou aux visiteurs qui se rendent dans sa boutique sur place.

Mais une baisse de la demande depuis que la crise des coronavirus a éclaté l’année dernière a laissé les 19 moines trappistes de l’abbaye avec 4000 fromages de trop – l’équivalent de 2,8 tonnes.

«Nous avons essayé d’expliquer à nos 75 vaches qu’elles avaient besoin de produire moins de lait mais elles ne semblent pas avoir compris», a déclaré à l’AFP le frère Jean-Claude, en charge du marketing du monastère fondé en 1098.

«Nos ventes sont en baisse de près de 50%», a-t-il déclaré, les restaurants français étant toujours fermés depuis le 30 octobre alors que les autorités tentent de freiner une troisième vague de cas. «Nous devons vider notre stock.»

C’est un péché pour les amateurs d’un fromage fabriqué par les moines depuis 1925, qui a remporté la médaille d’argent au concours international de nourriture et de boissons de l’année dernière à Lyon, bastion du patrimoine culinaire français.

LIRE AUSSI: Les Français consomment des quantités records de fromage pour les aider à traverser la pandémie

Les moines se sont associés à la start-up internet Divine Box, qui vend des produits fabriqués par des abbayes en France et ailleurs, dans le but de vendre au moins une tonne de fromage d’ici mardi.

La commande minimum est de deux roues à 23 € chacune, plus les frais de port.

«Nous allons le faire», a déclaré Jean-Claude, avec plus de 700 kilos déjà commandés selon le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *