Vendre du muguet le 1er mai : réglementation et bonnes pratiques

Le 1er mai, jour de la Fête du Travail, de nombreux particuliers se transforment momentanément en fleuristes pour vendre du muguet dans la rue. Accessible à tous, cette activité est toutefois encadrée. Quelles règles entourent la vente de ces fleurs porte-bonheur ?

Du muguet a poussé dans votre jardin et vous souhaitez le vendre le 1er mai ? Sachez que le jour de la Fête du Travail, n’importe qui peut s’improviser vendeur de clochettes du bonheur ! En effet, si le Code pénal interdit habituellement tout type de vente sur la voie publique, vendre du muguet le 1er mai bénéficie d’une « tolérance », conformément à une longue tradition. Vous avez donc tout à fait le droit de gagner quelques euros en distribuant vos petites fleurs blanches dans votre quartier. Cependant, il vous faudra respecter certaines règles, imposées par arrêté municipal par votre commune.

Vendre du muguet : des règles à respecter

Avant d’envisager de monter votre petit commerce le 1er mai, il est impératif de vous renseigner sur la règlementation auprès de votre mairie. Car en cas d’infraction à l’arrêté municipal, vous pourriez faire l’objet d’un procès-verbal ou d’une saisie de votre marchandise. Généralement, les règles imposées par les communes visent à ne pas déranger les passants, à ne pas concurrencer les fleuristes ou à protéger la nature.

Les particuliers souhaitant vendre du muguet doivent d’abord se renseigner auprès de leur mairie.

Un arrêté municipal peut par exemple :

  • interdire au vendeur de s’installer devant une propriété privée qui ne serait pas la sienne,
  • interdire de s’installer auprès d’un fleuriste,
  • interdire de faire de la publicité et d’interpeller les passants,
  • interdire de s’installer avec des tables et des chaises sur la voie publique,
  • interdire la vente du muguet des bois,
  • limiter la vente au seul muguet sans racines, sans cellophane ni poterie, sans autre fleurs ajoutées.

Cette règlementation pouvant changer d’une commune à l’autre, n’hésitez pas à faire quelques vérifications auprès de votre mairie.

Une dernière précision avant de vous laisser monter votre commerce éphémère : inutile de vouloir devancer vos concurrents en vendant votre muguet le 30 avril, ni de vous installer le 2 mai pour attirer les retardataires ! La vente de muguet sur la voie publique, c’est uniquement le 1er mai.

Partager Tweeter Envoyer Partager